La banque publique d’investissement (Bpifrance) et la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) nouent un partenariat pour identifier des solutions digitales innovantes en santé. Doté de 50 millions d’euros, le fonds Patient Autonome, créé en 2017 par Bpifrance, a pour objectif d’investir en phase d’amorçage dans les start-ups de la santé connectée.

Bénéficier des perspectives des nouvelles technologies

Intelligence artificielle, big data, robotique : la santé est l'un des secteurs où la révolution numérique offre les perspectives les plus prometteuses. Bpifrance, la banque publique d'investissement mise en place par François Hollande, a la volonté de promouvoir des start-up françaises et faire émerger les innovations digitales les plus prometteuses. Pour se faire, elle s’appuie sur des partenaires experts dans leur domaine, et notamment sur l’Assurance Maladie.

illustration du tweet assurance malaide bpi france

Source : @ameli_actu

Construire un partenariat gagnant-gagnant

Le fonds Patient Autonome de Bpifrance et l’Assurance Maladie s’associent pour identifier et permettre le développement de start-ups françaises les plus prometteuses de la santé connectée. Les investissements du fonds auront pour objectif de renforcer le déploiement de solutions innovantes permettant d’accroître l’autonomie du patient grâce à la santé connectée.

En effet, le fonds Patient Autonome de Bpifrance cible les starts-up qui développent des innovations portant sur :

  • l’optimisation des coûts de santé
  • l’amélioration de la qualité et de l’efficience des soins, du parcours de soins sur les maladies chroniques, notamment grâce à l’intelligence artificielle
  • une meilleure prise en charge en participant au renforcement de la relation entre les professionnels de santé et leurs patients (télémédecine, monitoring à distance, etc.)

Dans le cadre de ce partenariat structurant, l’Assurance Maladie apportera son expertise en termes de besoins des patients et de pratiques des professionnels de santé, qui permettra d’évaluer le potentiel des innovations développées.

Par ailleurs, fort des contacts récurrents de l’Assurance Maladie avec les start-ups dans le champ de l’innovation en santé, ce partenariat vise également à diversifier les sources d’identification d’acteurs prometteurs à soutenir financièrement. « Bénéficier de l’expertise de la CNAM est un réel avantage pour identifier des solutions en santé digitale crédibles et prometteuses susceptibles de répondre aux nombreux besoins induits par les maladies chroniques » explique Chahra Louafi, Directrice du fonds Patient Autonome de Bpifrance.

Limiter les dépenses de la Sécurité sociale

Si Bpifrance aura, de son côté, l’assurance d’investir dans des produits solides, l’Assurance Maladie, elle, y voit un levier pour limiter les coûts de santé. En 2015, sur les 133,6 milliards d'euros de dépenses de la Sécurité sociale, les dépenses liées à la santé mentale sont estimées à 19,3 milliards d'euros.

Accompagner des projets à forte valeur ajoutée

Ce partenariat permettra au fonds Patient Autonome de maximiser ses opportunités d’investissement tout en sélectionnant des innovations riches en valeur médicale et financièrement pérennes, représentatives de l’excellence française sur les marchés mondiaux.

« Le développement de la santé digitale représente une opportunité pour améliorer la qualité et la pertinence des soins. Les innovations numériques vont amener des changements majeurs pour les patients et les professionnels de santé dans les années à venir » précise Annelore Coury, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins de l’Assurance Maladie.

Dans le prolongement de ce partenariat, le fonds annoncera prochainement ses premiers investissements.

16/05/2018