Cette manifestation a été l’occasion pour les professionnels du secteur et les acteurs de prévention régionaux de présenter à la fois les métiers de la propreté, les spécificités du secteur et les risques professionnels auxquels les salariés sont confrontés.

Une démarche collaborative

Lors de cette manifestation qui a rassemblé 96 participants, un focus a été fait sur la démarche partenariale engagée depuis 2005 entre les opérateurs du monde de la propreté et les préventeurs franciliens qui se sont associés afin de construire des repères destinés aux employeurs du secteur pour la santé de leurs salariés. Cette collaboration a donné lieu à la production de deux documents de référence :

Vue de la salle sur la conférence métiers de la propreté

Des témoignages d’entreprises

Deux témoignages d'entreprises sont également venus renforcer la présentation de ces publications :

  • la société ELIOR SERVICES, tout d'abord, s'est appuyée dans le cadre de sa démarche sur le guide "Repérer, évaluer et prévenir les risques professionnels dans les métiers de la propreté". Elle a ainsi pu démontrer qu'avec de la méthodologie et de l'engagement il est possible de s'organiser et de faire évoluer l'entreprise pour atteindre des objectifs de santé au travail.
  • Puis, l'entreprise KYRIELYS a pris la parole pour évoquer la façon dont elle s'est approprié le "guide de sensibilisation des salariés"(parution juin 2017). Le document s'est rapidement avéré être un outil d'accompagnement de ses salariés et de sa démarche de prévention.

Suite à ces interventions, le sujet du "nettoyage des locaux en journée" a été abordé avec le témoignage d'un salarié venu expliquer les conditions de travail qui s'imposent à lui quotidiennement (en particulier 7 heures de transport pour 6 heures de travail effectif). Dans de telles conditions l'instauration du nettoyage en journée apparaît comme une nécessité.

En complément, le témoignage de la société AAF la Providence a mis en avant les avantages de cette solution pour l'ensemble des parties prenantes (donneur d'ordres, entreprise de propreté, salariés du donneur d'ordres et de l'entreprise de propreté). Dès lors qu'elles y trouvent chacune un intérêt, il est alors possible de parvenir à une amélioration des conditions de travail. A ce titre, l'AAF la Providence souligne « qu'il convient pour ce faire de savoir saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent ».

Enfin les outils fournis par la Fédération des entreprises de propreté (FEP) ainsi que les aides financières - pdf - 1014.37 Ko attribuées par la Cramif ont fait l'objet de nombreux échanges.

12/10/2017