Le 6 octobre s’est déroulée la 10ème édition de la Journée Nationale des Aidants sur la thématique « la précarité des aidants ». À cette occasion, la Cramif s’est à nouveau mobilisée avec la MACIF afin de promouvoir les actions de notre service social auprès des aidants sur les ondes de Radio France.

Depuis 10 ans, la journée du 6 octobre est dédiée aux aidants. La Journée Nationale des Aidants (JNA) a pour objectif de valoriser toutes ces personnes anonymes qui œuvrent au quotidien auprès de leurs proches et de mettre en avant leurs attentes et leurs besoins. Portée par l’association Je t’Aide, cette journée de campagne associe chaque année de nombreux partenaires associatifs et institutionnels qui organisent des évènements pour informer et sensibiliser leurs publics autour de cette thématique.

En France, 11 millions de personnes sont aidants et accompagnent au quotidien un proche en perte d’autonomie, du fait de l’âge et du handicap. Le baromètre CARAC Mutuelle indique que 66 % des aidants dépenseraient 2 049 € en moyenne par an. Cette situation engendre une précarité financière mais impacte également toutes les dimensions de la vie.

Une précarité financière

Si le reste à charge s’avère variable d’une situation à l’autre : handicap, maladie, perte d’autonomie liée à l’âge… apporter de l’aide à un proche engendre une pression financière sur les aidants. Cette précarité financière n’est pas uniquement causée par le coût engendré par l’aide apportée, elle s’avère également liée à l’impact sur la vie professionnelle de l’aidant qui peut tomber rapidement dans une spirale infernale : absentéisme, baisse de revenus, obligation parfois de s’arrêter de travailler…

Une précarité au-delà de la question financière

La précarité des aidants va au-delà des aspects uniquement économiques car ceux-ci doivent faire face à plusieurs fronts : familial, personnel, ce qui se répercute sur le manque de temps personnel et sur leur fatigue.

Aider peut entraîner un sentiment de disqualification sociale, d’isolement et de rupture du lien social. Les situations décrites par les aidants font état d’un impact sur toutes les dimensions de la vie : vie sociale, loisirs, études, opportunités professionnelles, mobilité, … les aidants subissent bien souvent une vie contrainte et difficile.

Vers une indemnisation du congé de proche aidant

Dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 et conformément aux recommandations du rapport Grand âge et l’autonomie, le gouvernement entend répondre à cette précarité financière. Il prévoit de rémunérer un aidant qui prend un congé afin de soutenir un proche en situation de dépendance. Cette indemnisation devrait être mise en place d’ici à octobre 2020. Les salariés, les travailleurs indépendants mais également les agents du service public seront concernés par ce congé rémunéré sous certaines conditions :

  • justification d’une ancienneté minimale d’au moins un an dans l’entreprise
  • prise en compte de la situation de la personne dépendante (personne âgée déclarée en groupe iso-ressources (GIR) 1 à 3 ou  personne handicapée dont le taux d’incapacité est égal ou supérieur à 80 %).

Le montant de cette allocation sera fixé à un niveau équivalent à celui de l’allocation journalière de présence parentale (entre 43 et 52 euros selon la composition du foyer) et versé par la CAF ou la MSA pour les agriculteurs. Ce congé pourra être posé de façon fractionnée et son versement ouvrira des droits à la retraite.

La mobilisation de la Cramif

Sur le terrain auprès des aidants

Par son service social et son centre de ressources pluridisciplinaires Escavie, notre organisme est un interlocuteur privilégié des personnes en situation de handicap et/ou de perte d’autonomie en Île-de-France mais également de ceux présents au quotidien à leur côté. Escavie a pour mission d’évaluer, d’informer et de conseiller les personnes en situation de handicap mais également les proches aidants sur les solutions de compensation existante (aides techniques, aménagement du domicile et des véhicules). Notre centre de ressources a développé une application Escavie Virtuel  qui permet de découvrir des solutions de compensations visant à faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap. Divers scénarii permettent de visualiser de manière intuitive les aides existantes pour chaque pièce de votre domicile sans avoir à se déplacer.

En parallèle, notre service social se mobilise au quotidien auprès des aidants de la région francilienne. Nos 300 assistants de service social les guident dans leurs démarches, leurs droits, les aides disponibles et leur apportent un soutien par un accompagnement personnalisé dans la prise en charge des conséquences du vieillissement et de la maladie de leur proche. Les aidants peuvent ainsi être orientés vers des groupes d’échanges et de partage d’expériences, organisés par notre institution sous forme de cafés-rencontres ou proposés par des associations locales.

Dans la campagne de Radio France

En partenariat avec la MACIF, David Clair, directeur général de notre organisme,  a pris la parole dans un spot radio diffusé sur les ondes de Radio France pour promouvoir les actions menées au quotidien par notre service social auprès des proches aidants.

Découvrez le spot de David Clair diffusé sur Radio France

Découvrez le spot enregistré par David Clair et diffusé sur Radio France

Ce spot est diffusé sur les ondes nationales de France Inter et France Bleu, et sur le réseau régional de France Bleu.

09/10/2019