Le 11 février 2021, la Cramif a organisé la 2ème rencontre de son Club MOA en webinaire réunissant une quarantaine de participants. Ces rencontres visent à contribuer à l’intégration de démarche durable de prévention sur les chantiers de BTP.

Missions du Club MOA

La Cramif a mis en place le Club MOA qui a pour mission de partager des démarches de prévention sur les chantiers de BTP, apporter des informations et répondre aux interrogations des maîtres d’ouvrage (MOA) sur la prévention des risques professionnels. La finalité étant de faire progresser ensemble la prévention des risques professionnels sur les chantiers du BTP.

Après une 1ère rencontre du Club MOA le 22 septembre 2020, cette 2ème rencontre a réuni 40 personnes représentant 36 MOA.

Lors de ce webinaire, les MOA ont pu interagir en apportant leur point de vue et leurs retours d’expériences terrain afin de capitaliser sur les bonnes pratiques de prévention et poser leurs questions au service prévention de la Cramif qui a apporté ses expertises et des solutions concrètes adaptées.

Ce club a vocation à se tenir aux côtés des MOA afin de les accompagner dans les démarches de prévention sur les chantiers et contribuer ainsi activement à une prévention des risques professionnels plus efficiente.

Les temps forts de cette rencontre

L’ouverture de cette rencontre a été lancée par Bruno Bisson, ingénieur conseil de la Cramif, qui a présenté les missions et l’essence du Club MOA et le programme du webinaire.

Pascal Gruda, ingénieur conseil de la Cramif, a présenté un point d'actualité sur la documentation de prévention mis à disposition des professionnels intervenant sur les chantiers de construction. Dans le contexte sanitaire de la Covid-19, des outils spécifiques ont également été réalisés en complément, notamment :

Bruno Bisson a ensuite dressé un bilan de la sinistralité 2020 sur les chantiers en revenant sur les accidents du travail graves ou  mortels, permettant ainsi d’analyser une tendance et de dessiner des premières actions de prévention.
L’importance de traiter les risques liés à la manutention et aux chutes a été mise en avant ainsi que la dangerosité liée aux mauvaises pratiques de travail (par exemple, un travail à l’échelle à remplacer par des plateformes de travail telle que les échafaudages roulants).

Enfin, Stéphane Gautherin, contrôleur de sécurité de la Cramif, a présenté les rôles, les missions et les responsabilités des acteurs en prévention sur un chantier que sont :

  • le maître d’ouvrage : acteur clé de la prévention des risques professionnels qui a pour mission de garantir la santé et la sécurité des intervenants sur les opérations, de la conception jusqu’à la réalisation des ouvrages. ll doit veiller à l’application des mesures de prévention et assurer une traçabilité des mesures socles de prévention dans les pièces écrites du marché de construction. Pour cela, il doit faciliter les échanges entre les intervenants et désigne le coordonnateur SPS.
  • le maître d’œuvre : il coopère en phase de conception et de réalisation avec le coordonnateur SPS en définissant les mesures générales de prévention et en intégrant les mesures nécessaires dans les pièces du marché. Pendant le chantier, il a un regard vigilant en prévention lors des visites hebdomadaires et consigne les remarques du coordonnateur SPS dans le compte-rendu de chantier.
  • le coordonnateur sécurité et protection de la santé (CSPS) : il élabore le plan général de coordination (PGC) qui va reprendre toutes les mesures de coordination et de mutualisation des moyens concernant la prévention. Ces mesures doivent être déclinées dans les pièces du marché, ce qui nécessite une excellente coopération des intervenants. Pendant le chantier, il remplit son registre journal et alerte le MOA et le MOE de toute défaillance constatée.
  • le contrôleur de sécurité de la Cramif : il conseille utilement sur la prévention des risques professionnels et présente les offres d’aides financières adaptées. Pendant les travaux, il peut contrôler les entreprises et demander toute mesure justifiée de prévention.
  • l’inspecteur du travail : il veille à l’application de la règlementation du travail
Chaque acteur a ainsi un rôle prépondérant dans la prévention des risques sur un chantier pour protéger la santé et la sécurité des salariés. Ils doivent agir ensemble pour garantir une activité dans des conditions de sécurité optimale.

 

Des échanges intéressants et notre offre de service

Durant ce webinaire, le tchat a également permis de répondre aux interrogations des participants et de leur apporter un accompagnement en prévention. De nombreux échanges ont porté sur le rôle et la responsabilité des acteurs de prévention.

Il a été ainsi précisé que le maître d'ouvrage doit s’appuyer sur le coordonnateur SPS qui est son conseil pour analyser les risques, définir les moyens communs et intégrer les mesures nécessaires dans les pièces du marché. Sur le terrain, le maitre d’œuvre a tendance à dégager sa responsabilité concernant la prévention vers le coordonnateur, ce qui n’est pas normal ou adapté. Le maitre d’œuvre doit étudier et décliner les mesures de prévention du PGC. Il est toujours conseillé de demander que le maître d’œuvre intègre dans le cahier des clauses techniques particulières (CCTP) les mesures de prévention élaborées par le coordonnateur. Car seul le maitre d’œuvre peut édicter des prescriptions aux entreprises.

Nous mettons à votre disposition une offre de formation régionale  « Rôles et responsabilité s des maîtres d’ouvrages et donneurs d’ordre – Intégration des mesures de prévention dans la conduite d’un projet de construction » (référence stage C 0108).

Retrouvez l’ensemble des présentations du webinaire :

Si vous n'avez pas pu assister au webinaire du Club MOA le 11 février 2021, vous pouvez dès à présent vous inscrire pour visionner le replay :

Réserver le webinaire pour accéder au replay

 

Le Club MOA vous donne rendez-vous le jeudi 3 juin 2021. Les thématiques de ces rencontres seront définies en fonction des besoins exprimés par les membres.

22/02/2021