BRUNEL Démolition a élaboré une organisation du travail visant à réduire les risques de chutes de hauteur, d’écrasements ou de TMS, ainsi que les risques liés à l’inhalation de fumées Diesel ou de poussières de démolition.

Koray Carn, chef d’agence BRUNEL démolition :

" Brunel Démolition est une entreprise spécialisée dans les métiers de la déconstruction, le curage et le désamiantage. On compte 95 salariés. Nous appartenons au groupe Colas. La prévention et la sécurité s’appréhendent dès la phase d’étude chez BRUNEL ".

Domingos Goncalves, adjoint d’exploitation BRUNEL Démolition :

"Nous nous assurons d’avoir en notre possession les différents diagnostics notamment amiante et plomb. En ce qui concerne le diagnostic structure, nous faisons passer notre service Recherches et Développement pour pouvoir développer des mécanisations d’engins sur les plateaux en adéquation avec la note de calcul de notre bureau d’étude. Les moyens d’accès aux postes de travail sont réfléchis en amont dès la préparation de chantier notamment, la mise en place de lifts de chantier pour pouvoir accéder aux postes de travail et monter les matériels pour nos opérateurs ".

Sandra Mateus, adjointe qualité et prévention COLAS Déconstruction :

" Nous nous assurons, lors de notre analyse de risques, de mettre en place l’ensemble des moyens pour prévenir les risques liés aux poussières, aux chutes de hauteur, aux effondrements de structures ".

Domingos Goncalves, adjoint d’exploitation BRUNEL Démolition :

" Nous sommes devant une sapine extérieure que nous développons systématiquement sur toutes nos opérations de curage pour pouvoir graviter nos matériaux par l’extérieur en toute sécurité.
Au niveau du dispositif anti chute nous avons développé, au sein de l’entreprise Brunel, un système bouclier qui permet d’avoir un heurtoir à l’engin et d’éviter le basculement dans la trémie. Le dispositif est entièrement verrouillé dans le plancher. Nous nous tenons informés systématiquement des innovations des industriels. Dernièrement, notre choix s’est focalisé sur un engin hybride : une mini-pelle bi-énergie : une fois qu’elle arrive à son poste de travail, nous la passons sur un groupe hydroélectrique afin de réduire et d’éliminer toutes les nuisances sonores et les émissions de gaz ".

Romain Clouet, bureau d’études BRUNEL Démolition :

" Dans certains cas, nous rencontrons des problèmes techniques et de sécurité spécifiques qui nous amènent à réaliser des prototypes ".

Domingos Goncalves, adjoint d’exploitation BRUNEL Démolition :

" Nous sommes devant le gabarit de déconstruction que nous avons mis au point avec les équipes travaux de notre bureau d’études : une fois assemblé nous l’avons fait vérifier par un organisme extérieur.  Nos intérêts en terme de prévention étaient : l’optimisation du poste de travail du salarié, la réduction des TMS et de supprimer les postes de travail en hauteur ".

Frédéric Tavernier, chef de chantier BRUNEL Démolition :

" Cette profession aujourd’hui, elle évolue dans le bon sens. On mécanise comme il faut le travail ".

Angélo Neureu Ascensao, chef d’équipe conducteur d’engin BRUNEL Démolition :

" Ça, c’est une brouette électrique, ça nous permet de charger tout ce qui est gravas, en pas beaucoup d’effort ".

Fréderic Tavernier, chef de chantier BRUNEL Démolition :

" On a choisi ce robot de démolition. C’est un engin électrique bah comme ça nous on peut travailler, on respire pas les vapeurs de gas-oil qui sont nocives pour les poumons et comme on est beaucoup à travailler sur les plateaux, il est radio-commandé, comme ça l’opérateur il est pas à même la machine. Il est en retrait de la machine. Il est pas au niveau où il peut se passer un effondrement, éboulement, projection. Tout est fermé, on travaille vraiment en retrait et on brumise la zone de travail de haut en bas ".

Yassine Benbia, ingénieur de travaux BRUNEL Démolition :

" Pour amener ces engins sur les différents plateaux de ce chantier nous avons utilisé un lift ".

Sandra Mateus, adjointe qualité et prévention COLAS Déconstruction :

" Nous insistons également beaucoup sur la remontée des situations dangereuses, des presqu’accidents ".

Koray Caran, chef d’agence BRUNEL Démolition :

" Des audits croisés sont organisés entre les ingénieurs travaux de l’établissement. Nous allons continuer à développer nos actions, nos recherches, nos innovations, pour garder la dynamique et l’implication personnelle de chaque salarié sur la prévention et la sécurité chez Brunel ".