Retrouvez les chiffres de la sinistralité de la région francilienne portant sur les accidents du travail et maladies professionnelles (AT/MP) en 2017, année qui marque la fin de la Convention d’objectifs et de gestion (COG) 2014-2017.

Une sinistralité globale en baisse

Les programmes prioritaires de prévention de la COG AT/MP 2014-2017 ont permis de diminuer la sinistralité des risques ciblés en 2017 (troubles musculo-squelettiques, chutes de hauteur dans le BTP et les risques chimiques). Les accidents du travail et les maladies professionnelles sont, cette année encore, en baisse tant au niveau national que régional.

En 2017, on dénombre 106 903 accidents du travail, 27 024 accidents de trajet et 6 651 maladies professionnelles.

Des actions de prévention renforcées pour 2018-2022

Les efforts en matière de prévention doivent se poursuivre et seront amplifiés dans la COG 2018-2022. Une forte ambition en matière de prévention des risques professionnels, avec une augmentation des moyens consacrés (+70 %), permettra d’accompagner le plus grand nombre d’entreprises quel que soit leur secteur d’activités, et plus particulièrement les TPE-PME, dans une démarche durable de prévention des AT/MP au bénéfice des salariés.

Cet accompagnement se développe également par la digitalisation de nouveaux téléservices sur net-entreprises.fr pour les employeurs afin de leur garantir un service simple, rapide et accessible à tout moment.

Accidents du travail : des chiffres en baisse

Au niveau régional comme au niveau national, la sinistralité liée au risque accident continue de décroître pour arriver à son niveau le plus bas depuis 70 ans.
 

Illustration du nombre d'accidents du travail en baisse


L’impact des accidents du travail sur les cotisations des entreprises s’accentue par rapport à 2016 : 760 millions d’euros leur ont été imputés.

Les accidents du travail représentent un réel enjeu socio-économique pour les entreprises franciliennes car ils entraînent des effets sur la santé de leurs salariés et engendre une désorganisation et des coûts directs qui pèsent sur leurs performances.
 

illustration sur le nombre d'accidents par heure travaillée en baisse depuis 2016

Accidents de trajet : des chiffres en hausse

Une hausse du risque des accidents de trajet est à noter, avec en cause notamment le risque routier.
 

Illustration de la hausse des accidents du trajet

Maladies professionnelles : une diminution globale confirmée

La diminution globale des maladies professionnelles se confirme à nouveau en 2017 avec une baisse des nouveaux cas reconnus et des décès qui leurs sont imputés.
 

Illustratiion du nombre de maladies professionnelles qui diminue


Au niveau national, la baisse des maladies professionnelles se poursuit avec moins d’intensité (-0,5 %) et reflète surtout la baisse des troubles musculo-squelettiques et des maladies liées à l’amiante mais les efforts en matière de prévention doivent se poursuivre car la hausse des cancers (hors amiante) et des affections psychiques d’origine professionnelle se confirme.

Focus sur une action de prévention : le programme TMS Pros

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) restent la première cause de maladies professionnelles en France. Le programme national prioritaire, TMS Pros, vise à faire diminuer la sinistralité due aux TMS et aux accidents du travail liés aux manutentions manuelles. Il a pour ambition d’accompagner les entreprises afin de leur permettre de devenir autonomes et proactives en matière de prévention.
 

Illustration des chiffres du programme TMS Pros en région idf chiffres 2014-2017


Cet accompagnement est réalisé notamment par des sessions de formations destinées aux dirigeants des entreprises ciblées et aux personnes ressources ont été dispensées. 115 personnes ont ainsi pu être formées par la Cramif.

Actions de prévention de la Cramif

La Cramif accompagne les entreprises franciliennes dans leur démarche d’amélioration des conditions de travail de leurs salariés contre les principaux risques professionnels liés à leurs activités.

Chiffres clés des actions engagées par la Cramif en 2017 :

  • 8 954 entreprises visitées
  • 6,2 millions d’euros  d’aides financières aux TPE et PME pour la prévention
  • 25 CPOM (contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens) signés et plus de 25 000 actions de prévention primaire pour les programmes CMR/TMS/PAT/RRO ont été réalisées par les SSTi (services de santé au travail interentreprises) franciliens auprès des entreprises adhérentes
  • de nombreuses journées d’action afin de les informer et de les mobiliser
  • une offre de formation à la prévention des risques professionnels qui renforce les compétences des entreprises pour être plus autonomes dans la mise en œuvre de leur politique de santé au travail

 

22/08/2019