L'École de Service Social de la Cramif prépare au diplôme d'état d'assistant de service social (DEASS). Elle forme chaque année les étudiants à l'exercice de ce métier qui les place au cœur de l'accompagnement social, en les engageant dans une démarche réflexive sur ce qui se joue dans la relation d'aide.

test

Notre taux de réussite

Résultats obtenus au Diplôme d'État d'Assistant de Service Social (DEASS) : 2018
Résultats obtenus au Diplôme d'État d'Assistant de Service Social (DEASS) : 2018

Action financée par la Région Île-de-France
Logo Région Ile-de-France

Logo UNAFORIS

 

Assistant de service social : un métier passionnant

L’activité d’assistant de service social

L’assistant de service social est un professionnel du travail social. Il exerce dans le cadre d’un mandat et de missions institutionnelles. Il mène des interventions sociales, individuelles ou collectives, en vue d’améliorer par une approche globale et d’accompagnement social les conditions de vie des personnes et des familles (articles L. 411-1, D. 451-29 et D. 451-29-1 du Code de l’action sociale et des familles ).

L’exercice professionnel

L’assistant de service social contribue à créer les conditions pour que les personnes, les familles et les groupes, avec lesquels il travaille, aient les moyens d’être acteurs de leur développement et de renforcer les liens sociaux et les solidarités dans leurs lieux de vie.

Dans ce cadre, l’assistant de service social agit avec les personnes, les familles, les groupes et les autres intervenants sociaux, par une approche globale pour :

  • améliorer leurs conditions de vie sur le plan social, sanitaire, familial, économique, culturel et professionnel
  • développer leurs propres capacités à maintenir ou restaurer leur autonomie et faciliter leur place dans la société
  • mener avec eux toute action susceptible de prévenir ou de surmonter leurs difficultés

Son intervention vise autant l’autonomie que l’inclusion sociale, l’accès aux droits, le maintien ou le développement des solidarités ou des liens sociaux, l’éducation à la citoyenneté.

Public concerné et champs d’intervention

  • Public : tout public quelle que soit la situation
  • Employeurs : collectivités locales, associations, entreprises, établissements publics, les trois fonctions publiques (État, Hospitalière, Territoriale), etc.

Lieux d’exercice

Les assistants de service social exercent dans les services sociaux des collectivités locales (départements et communes), l'État (Ministère des Affaires Sociales, de l'Éducation nationale, de la justice, etc.), les organismes publics ou parapublics (caisses de Sécurité sociale, d'allocations familiales, hôpitaux, etc.), des associations du secteur sanitaire et social (de lutte contre les exclusions, d'aide aux personnes sans logement, d'aide aux demandeurs d'asile, aux personnes connaissant des addictions...).

Les salaires et les carrières sont déterminés par des textes réglementaires pour les professionnels du secteur public. Pour ceux du secteur privé non lucratif, des conventions collectives s'appliquent.

Aptitudes nécessaires

Ce métier nécessite une bonne culture générale, un intérêt pour les problèmes humains et sociaux, une aptitude aux relations et à la communication et un bon équilibre personnel permettant d'affronter des situations difficiles ou complexes.
 

Une formation diplômante sur 3 ans et un contenu de formation complet

Dispositif pédagogique

La formation se déroule sur trois années. Elle repose sur le principe de l’alternance et comprend 3 560 heures réparties comme suit :

  • 1 740 heures d’enseignements en centre de formation : théoriques, méthodologiques, appliqués et pratiques, ainsi que des séances consacrées aux usages de l’informatique et du numérique.
  • 1 820 heures pratiques, soit 52 semaines de stages professionnels, sur 3 sites qualifiants sous la conduite de référents professionnels et de formateurs.

La formation est organisée en six semestres qui permettent d’obtenir chacun 30 ECTS. L’obtention du diplôme d’état d’assistant de service social (DEASS) donne lieu à l’attribution de 180 crédits européens (ECTS).

Durant la 3e année d’études, l’école prépare également les étudiants à la licence professionnelle Intervention sociale : accompagnement social, Parcours « Assistance sociale » (en partenariat avec l’université Paris Descartes).

Contenu de formation

La formation est organisée autour de 4 Domaines de Formation (DF) :

  • DF1 : Intervention professionnelle en travail social (650 heures)
  • DF2 : Analyse des questions sociales de l’intervention professionnelle en travail social (574 heures)
  • DF3 : Communication professionnelle en travail social (248 heures)
  • DF4 : Dynamique interinstitutionnelle, partenariats et réseaux (268 heures)

Ces quatre domaines de formation sont traversés par l’unité de formation « initiation à la méthode de recherche ».
Les unités d’enseignement articulent les connaissances théoriques concernant le champ social avec les méthodologies de l’intervention professionnelle.

Les enseignements reposent sur l’ensemble des disciplines des sciences humaines : approche théorique de l’intervention sociale, philosophie, droit, législation et politiques sociales, sociologie, anthropologie, psychiatrie, psychologie, sciences de la communication, économie, démographie.

 

Etudiants de l'Ecole de Service Social en visite au Sénat
Une partie de la promotion 2017-2020, en visite au Sénat


Axes pédagogiques

Notre École de Service Social a fait le choix d'axes pédagogiques spécifiques pour organiser ses enseignements :

  • une approche approfondie des questions en lien avec la santé et d’accès aux soins
  • un diagnostic territorial en 1ère année (à la fin du second semestre)
  • des unités d’enseignement organisées en modules construits à partir des différentes disciplines liées aux sciences humaines (philosophie, psychologie, sociologie, droit, sciences sociales...)
  • des ateliers de conversation anglaise

Une équipe pédagogique investie

Notre équipe est composée de 4 responsables pédagogiques.

Points forts :

  • promotion à taille humaine
  • parcours individualisé
  • diplômés en sciences humaines et en travail social

Une entrée en formation d'assistant de service social simplifiée

Modalités d’inscription pour la formation au DEASS

Depuis la réforme des diplômes du Travail Social d’août 2018, la sélection à l’entrée en formation se fait sur étude de dossier et entretien d'admission (gratuit au sein de notre école ; modalités d'entretien propres à chaque établissement de formation).

Deux modalités d’inscription :

1) Vous êtes lycéens et futurs bacheliers, apprentis, étudiants en réorientation, vous devez vous pré-inscrire sur la plateforme Parcoursup à partir de janvier 2019 (les inscriptions sont désormais clôturées).

logo de la plateforme parcoursup de l'enseignement supérieur

 

2) Vous êtes salarié ou demandeur d’emploi, vous pouvez vous inscrire depuis le site internet de l’école afin de constituer votre dossier de demande d’admission (les inscriptions sont désormais clôturées).

Vous pouvez aussi nous adresser un mail à deass.ess.cramif@assurance-maladie.fr afin que l’on vous envoie le dossier d’admission à compléter.

Dans tous les cas, ce dossier est à nous renvoyer accompagné des pièces justificatives :

  • une copie d'une pièce d’identité en cours de validité,
  • une copie du baccalauréat ou d’un diplôme de niveau IV,
  • un CV actualisé.

Pour tout complément d’information, contactez-nous au  01 44 65 79 86.

La phase orale d’admission

A réception du dossier de candidature, un entretien d’admission (gratuit dans notre école) est proposé au candidat. Il s’agit d’un temps d’échange d’une durée de 20 minutes portant sur les motivations à intégrer la formation et à exercer ce métier, mais aussi sur la faisabilité du projet de formation envisagé.

L’entretien permettra d’évaluer :

  • l’intérêt que le candidat porte pour cette formation et, plus globalement, pour les sciences humaines
  • l’idée qu’il se fait du métier d’assistant de service social, son degré de connaissance ou de curiosité pour celui-ci et/ou pour l’intervention sociale en général
  • la faisabilité et la cohérence du projet de formation
  • la connaissance et le regard porté sur les questions de société et les sujets d’actualité

 

Les frais de scolarité

Les coûts de formation et financements possibles

Frais de scolarité : 600 € par an

Sont exonérés des frais de formation* les candidats relevant des statuts suivants :

  • Étudiants âgés de 25 ans ou moins, ou sortis du système scolaire depuis moins de deux ans, à l’exception des apprentis
  • Demandeurs d’emplois : inscrits à Pôle Emploi depuis 6 mois minimum
  • Jeunes inscrits dans les missions locales : de 16 à 25 ans sortis du système scolaire ou universitaire depuis plus d’1 an et suivis par une mission locale
  • Bénéficiaires de contrats aidés, y compris en cas de démission
  • Bénéficiaires du RSA ; les frais de formation sont pris en charge par le Conseil Régional d’Île-de-France. Seuls les frais de scolarité ci-dessus mentionnés sont à régler
  • Salariés : demande de financement possible auprès de l’employeur : se renseigner auprès de celui-ci ou du financeur de la formation professionnelle lié à votre employeur

* Frais de formation : 6 350 € par an

Contribution Vie Etudiante et de Campus : 90 euros (montant pour 2018-2019)

Plus d’informations sur la CVEC : cvec.etudiant.gouv.fr/ 

Bourse et aides financières

Cette formation donne accès, sous conditions, à une bourse du Conseil régional du lieu de la formation.

Espace international - ERASMUS

Coordonnées du bureau international de l'école

Pour tous renseignements, merci de prendre contact avec :

  • Patricia Macias Mendez au 01 44 65 79 94
  • Aude Lefevre au 01 44 65 79 68