Les troubles musculosquelettiques (TMS) comme le mal de dos, de l’épaule ou du poignet touchent de nombreuses entreprises de tous secteurs d’activité. Le programme national « TMS Pros » accompagne les entreprises dans la prévention et réduction de ces risques.

test

En France, les TMS représentent la 1ère cause de maladies professionnelles (87 %) et le mal de dos représente 20 % des accidents du travail.

Les TMS 1ère cause de maladies professionnelles en France

 

Les TMS, c’est quoi ?

Les troubles musculosquelettiques (TMS) des membres supérieurs et inférieurs sont des maladies qui touchent principalement les muscles, les tendons et les nerfs, c’est-à-dire les tissus mous, et qui génèrent des difficultés à se mouvoir.

Les parties du corps concernées sont principalement les épaules et les différentes parties des membres supérieurs : poignets, mains, doigts et coudes. Les TMS des membres inférieurs sont plus rares et concernent principalement le genou. La lombalgie, plus communément appelée mal de dos, est un des TMS les plus fréquents.

Parties du corps concernées par les TMS

L’activité professionnelle peut jouer un rôle dans leur apparition, leur durée ou leur aggravation et de nombreuses entreprises sont concernées. Pour elles, cela représente un enjeu économique important.

Quelles conséquences pour les salariés ?

Les TMS se traduisent toujours par des symptômes douloureux pour le salarié et une réduction de ses capacités.

Des conséquences au niveau personnel à moyen et long terme impliquant une dégradation de la qualité de vie : douleurs répétées, perte de capacité, handicap.

Des conséquences possibles également au niveau professionnel : inaptitude, risque de désinsertion, difficulté à évoluer professionnellement, etc.

Quelles conséquences pour les entreprises ?

Les TMS ont également un fort impact sur les entreprises, leurs performances et la pérennité de leurs activités.

Impact des TMS sur les entreprises

Au-delà des coûts directs, viennent s’ajouter des coûts indirects qui pèsent sur les performances :

  • Désorganisation des équipes
  • Baisse de la productivité
  • Dégradation des conditions de travail
  • Turn-over important
  • Difficultés à recruter/fidéliser les salariés
  • Hausse de l’absentéisme

Focus sur les secteurs les plus touchés

Toutes les entreprises, quels que soient leur secteur d’activité ou leur taille, peuvent être concernées par les troubles musculosquelettiques. Certains secteurs d’activités sont cependant particulièrement touchés.

Principaux sercteurs d'activités concernés par les TMS

 

Programme TMS Pros : une démarche en 4 étapes

Face à l'ampleur du phénomène et des enjeux, l'Assurance Maladie - Risques professionnels fait de la prévention des TMS une de leurs priorités nationales en faisant évoluer son programme national "TMS Pros".

Logo TMS Pros

TMS Pros est une démarche de prévention structurée en 4 étapes pour aider les entreprises à réduire l’impact des TMS et du mal de dos pour leurs salariés. Une rubrique dédiée est disponible sur le site ameli.fr/entreprise où la méthode et les outils du programme sont en libres accès pour permettent de définir des actions de prévention adaptées à la situation de l’entreprise.

Les 4 étapes de la démarche de prévention TMS Pros

À chaque étape, des actions à mettre en place au sein de l'entreprise sont expliquées pas à pas. En fonction des différentes causes de TMS identifiées, les actions peuvent porter sur :

  • L’organisation du travail
  • L’aménagement des postes
  • La conception des outils ou des produits
  • Le matériel
  • La formation

Les entreprises déjà ciblées par l’Assurance Maladie - Risques professionnels bénéficient d’un accompagnement renforcé de la part de la Cramif. Si vous bénéficiez d’ores et déjà de cet accompagnement, l'espace votre espace personnel TMS pros sera prochainement mis en ligne pour que vous puissiez y retrouver votre parcours et l’ensemble des documents que vous avez communiqués à la caisse régionale tout au long de votre démarche.

Les outils mis à disposition des entreprises

Aides financières pour prévenir les TMS

Pour s’engager dans la prévention des troubles musculosquelettiques (TMS), l’Assurance Maladie - Risques professionnels propose deux Subventions Prévention TPE. Ces aides sont réservées aux  entreprises de moins de 50 salariés et sont plafonnées à 25 000 € :

  • TMS Pros Diagnostic : pour financer jusqu’à 70 % du montant de la formation d’une personne ressource en interne et/ou une prestation ergonomique pour la réalisation d’un diagnostic de prévention des TMS, incluant l’étude des situations de travail concernées et le plan d’actions.
  • TMS Pros Actions : pour financer à hauteur de 50 % l’achat de matériel et/ou d’équipements ou la réalisation de formations adaptées pour réduire les risques de TMS.

La Cramif peut également aider les entreprises de moins de 200 salariés par un contrat de prévention qui permet de financer des projets destinés à améliorer leurs conditions de santé et de sécurité et ainsi bénéficier d’un financement entre 15 et 70 % du montant de l’investissement matériel ou immatériel nécessaire à l’atteinte des objectifs prévus dans ledit contrat. 

Formations  pour réduire les TMS

La Cramif propose une offre de formation adaptée afin de réduire les troubles musculosquelettiques. Ces formations s’adressent aux principaux acteurs présents dans l’entreprise : chef d’entreprise, personne ressource, salariés acteurs de la démarche de prévention, etc.

Il existe également une offre nationale avec des formations payantes dispensées par des organismes habilités :