La préfabrication des produits en béton concerne une cinquantaine d'établissements en Île-de-France mais présente des indicateurs de sinistralité alarmants : 85 AT avec arrêt en 2014 pour 1 000 salariés et des indices de gravité élevés.

test

Les éléments matériels issus des données statistiques précisent la nature des accidents et des maladies professionnelles :

  • AT : objet en cours de manipulation (35 %), chutes (32 %), objet en mouvement accidentel (7 %), objet en cours de déplacement (5 %)
  • MP : TMS membres supérieurs (80 %), lombalgie manutention (9 %), silicose (2 %), eczéma allergique (2 %).

Un programme d'action régional a été élaboré pour améliorer les conditions de travail en :

  • réduisant les chutes (état des sols, organisation du travail, flux de circulation),
  • sécurisant l'utilisation des équipements de travail (maintenance et circulation des engins),
  • réduisant la pénibilité du travail (manutention, postures contraignantes, exposition CMR, exposition au bruit).

Plusieurs guides, conçus dans le cadre du partenariat APPB entre la Profession et l'Institution, donnent des orientations pour mieux cerner l'activité et proposer des mesures de prévention aux entreprises du béton.

Pour vous guider

Pour plus de renseignements

Contactez Frank Pottier - Ingénieur conseil au 01 40 05 31 48.

Pour aller plus loin